Accueil > Revendications > La répartition académique des créations de poste d’ASS l’arbitrage final (...)

La répartition académique des créations de poste d’ASS l’arbitrage final renvoyé vers les rectorats !

vendredi 17 décembre 2021, par Cege

Le CTMEN du 15 décembre a acté la répartition académique des 50 créations de poste d’assistants sociaux et d’infirmiers scolaires.

« Ces moyens sont destinés à soutenir le déploiement du plan égalité des chances :

- Renforcement de la mixité sociale ;

- Accompagnement des internats d’excellence »

Le SNASEN UNSA déplore que l’arbitrage de la répartition des postes soit finalement confiée aux rectorats. En effet, les documents fournis sur table ne distinguent pas les moyens pour les ASS de ceux des infirmiers. Notre fédération UNSA Education s’est exprimée au CTMEN pour indiquer que" Ces métiers ont une identité propre, des missions propres, et qu’il est désagréable pour ces personnels de voir identifier leurs postes comme « fongibles » dans les chiffres" " le nombre de création reste trop limité au regard de l’ampleur des besoins et des missions."

Le snasen unsa s’indigne de l’idée de mettre en concurrence les besoins de postes entre les personnels sociaux ou les infirmiers sur des critères qui restent évasifs.

Ces deux services nécessitent chacun des moyens spécifiques qui ne seront pas comblés par les seuls 50 postes.

Compte tenu des moyens actuels insuffisants, dans tous les groupes de travail et dans les comités techniques académiques où les postes sont envisagées , le snasen unsa et sa fédération unsa éducation défendront des critères objectifs d’arbitrage dans le respect de la circulaire des missions du SSFE à savoir le refus de la couverture exhaustive : la réduction du nombre d’EPLE ainsi du nombre d’élèves par ASS. Le renfort en primaire ne peut s’envisager sans respect préalable de ses priorités.

Le snasen unsa continue de revendiquer le grand plan de recrutement pluri annuel, négocié au niveau national avec les représentants des personnels, qui permettra enfin au service social d’ accompagner les élèves de la maternelle à l’université aux cotés des services infirmiers, soutenir les équipes devant les grands défis éducatifs du moment, en lien avec les acteurs de l’environnement scolaire.

Le SNASEN Unsa demande également des moyens supplémentaires pour le service social des personnels qui n’a pas fait l’objet de créations depuis plus de 10 ans malgré la montée en charge des effectifs et la rénovation de la politique ministérielle RH.
tableau de répartition des postes par académie (envoyé par courriel aux adhérents le 17 décembre)
Déclaration CTMEN de notre fédération UNSA Education qui alerte le ministère sur l’asphyxie des personnels et du système éducatif ici

Le SNASEN UNSA vous souhaite des vacances reposantes et de bonnes fêtes de fin d’année !