Accueil > Revendications > Sortir de l’invisibilité : les personnels sociaux veulent enfin être entendus (...)

Sortir de l’invisibilité : les personnels sociaux veulent enfin être entendus !

mardi 8 juin 2021, par Cege

Communiqué intersyndicaleici
C’est sous la pression des organisations syndicales représentatives des personnels sociaux que le Ministère de l’Éducation Nationale a finalement réuni en mai, un groupe de travail dans le cadre de l’agenda social concernant la filière sociale.
A ce jour, et après deux séances de travail, le constat est sans appel : aucune proposition significative n’en résulte malgré une plateforme unitaire de revendications exposée par l’ensemble des organisations syndicales. Qu’il s’agisse des conditions de travail, du déroulement et perspectives de carrière, ou encore des moyens humains et financiers nécessaires pour faire face à la crise sociale accentuée par la crise sanitaire, le ministère n’apporte aucune réponse.
Malgré plusieurs relances (y compris à l’occasion du groupe de travail), le Ministre n’a par ailleurs toujours pas donné de suite favorable à la demande d’audience intersyndicale formulée en mars 2021, ce qui interroge sur l’intérêt qu’il porte aux assistant.e.s et conseiller.e.s techniques de service social
Les personnels sociaux sont à nouveau les grands absents des dernières annonces de revalorisation faites à l’occasion du Grenelle de l’Éducation
Les assistant.e.s et conseiller.e.s techniques de service social de l’Éducation Nationale se maintiennent en première ligne pour permettre au service public d’éducation d’exercer pleinement ses missions.
Prévenir le décrochage scolaire, contribuer à la protection de l’enfance, prévenir et lutter contre les violences et le harcèlement, favoriser le lien école -famille et soutenir la parentalité, lutter contre les inégalités sociales et favoriser l’accès au droit, contribuer à l’inclusion des enfants et adultes en situation de handicap et aux besoins particuliers , lutter contre la précarité étudiante et la souffrance
des personnels... autant de domaines sur lesquels les assistant.e.s et conseiller.e.s techniques de service social sont pleinement engagé.e.s malgré des moyens très insuffisants.
L’ambition politique ministérielle affichée sur tous ces sujets sans, dans le même temps, entendre les revendications légitimes des personnels sociaux ne peut pas être prise au sérieux.
Aujourd’hui, face à la dégradation criante des conditions d’exercice et la charge de travail exponentielle pour répondre aux demandes tant des élèves, des familles, des étudiant.e.s que des personnels, les services sociaux de l’Education Nationale s’épuisent et attendent une réelle reconnaissance de leur expertise spécifique ainsi qu’une amélioration de leurs conditions de travail.
Le meurtre de notre collègue travailleuse sociale de l’Aube dans l‘exercice de ses fonctions, dans le silence assourdissant des médias et du gouvernement, est venu rappeler la réalité des métiers du social, en proximité relationnelle avec des personnes précarisées, vulnérables, qui n’ont parfois plus à rien à perdre ... Et la difficulté d’exercice de nos missions dans des contextes de violences familiales et institutionnelles, en l’occurrence pour notre service en protection de l’enfance.
Ce drame et tous ceux qui l’ont précédé témoignent de la nécessité de donner les moyens pour une véritable cohésion sociale qui doit s’appuyer sur des services sociaux en nombre, reconnus, outillés et formés en continue qui œuvrent quotidiennement « à l’émancipation, l’accès à l’autonomie, la protection et la participation des personnes et contribue à promouvoir, par des approches individuelles et collectives, le changement social, le développement social et la cohésion
de la société »
Nos organisations syndicales entendent obtenir des avancées y compris en appelant à la mobilisation de l’ensemble de nos collègues si nous n’avions pas d’autres moyens pour être entendu.e.s.
Elles ont d’ores et déjà prévu de se revoir afin d’envisager la construction d’une mobilisation pour qu’enfin la voix des assistant.e.s et conseiller.e.s techniques de service social soit prise en compte.
SNASEN UNSA, SNUASFP, CGT Education, SNALC, SNFOASEN,SUD, SGEN CFDT,