Accueil > Métier > Réfondation du travail social > 16 mars 2021 Journée mondiale du travail social UBUNTU « Je suis parce que (...)

16 mars 2021 Journée mondiale du travail social UBUNTU « Je suis parce que nous sommes » Renforcer la solidarité sociale et la connectivité mondiale

mardi 16 mars 2021, par Cege

16 mars 2021 Journée mondiale du travail social
UBUNTU « Je suis parce que nous sommes »
Renforcer la solidarité sociale et la connectivité mondiale

« Ubuntu » un mot popularisé à travers le monde par Nelson Mandela, un concept et une philosophie qui résonnent avec les perspectives de travail social et de développement social de l’interdépendance de tous les peuples et de leur environnement
C’est le thème de la journée mondiale du travail social ce mardi 16 mars qui nous rappelle, dans ce contexte si particulier de crise sanitaire, le rôle essentiel du travail social dans la recherche de cohésion sociale et de solidarité en temps de crise.
« Guidés par des principes éthiques, les praticiens et éducateurs du travail social et du développement social ont un rôle essentiel à jouer pour connecter les personnes, les communautés et les systèmes ; co-concevoir et co-construire des communautés durables et promouvoir une transformation sociale inclusive »
Annamaria Campanini, Présidente de L’IASSW

Pour le snasen unsa, il est urgent de reconnaître la nécessaire expertise des travailleurs sociaux pour aider notre société à affronter les crises qu’elles soient sanitaires, sociales ou écologiques.
Les assistants sociaux à l’éducation nationale et dans l’enseignement supérieur sont les témoins que la jeunesse est particulièrement impactée par cette crise (mal être, violences, précarité)
N’oublions pas qu’ils sont parce que nous sommes !
Parce qu’ils sont les adultes demain, considérons leurs besoins, entendons leurs difficultés, leur souffrance dans ce monde.

Concentrons-nous à faire vivre la Liberté, l’égalité et la fraternité, les valeurs de notre république sociale et laïque et agissons pour un monde plus solidaire.
Donnons les réels moyens au travail social de jouer pleinement son rôle face aux défis actuels et à venir.