Accueil > Métier > Missions > #MeTooInceste : la parole se libère, le service social en faveur des élèves à (...)

#MeTooInceste : la parole se libère, le service social en faveur des élèves à l’écoute des jeunes au sein de l’Education nationale !

vendredi 22 janvier 2021, par Cege

Communiqué de presse snasen unsa
Le #MeTooInceste brise le tabou des violences sexuelles sur les mineurs et notamment celles issues de la sphère familiale.
L’une des missions des assistants de service social du SSFE (Service Social en Faveur des Élèves) est de contribuer à la protection de l’enfance et des mineurs en danger dans le cadre de protocoles et conventions en vigueur, et d’apporter tout conseil à l’institution dans ce domaine. (Dans le second degré, 77% des informations préoccupantes et 50% des signalements émanent du service social en faveur des élèves à l’Education Nationale*)
Ils reçoivent régulièrement dans le cadre de leurs missions et au sein des établissements scolaires, des enfants, adolescents, jeunes adultes victimes. Ils rédigent chaque année de nombreux signalements à l’autorité judiciaire concernant des situations d’enfants ou de jeunes ayant révélé des agressions sexuelles. (plus de 25% des motifs de signalements émanant des personnels de l’éducation nationale concernent des violences sexuelles dans le second degré*)
L’inceste se retrouve dans tous les milieux, du plus défavorisé au plus aisé, et touche les élèves brillants comme les plus en difficultés. L’enfant mineur qui subit l’inceste dans son milieu familial subit également des menaces, des manipulations psychologiques (secret, peur de ne pas être cru…) d’où la difficulté pour lui d’en parler.
La parole des enfants victimes se libère souvent plusieurs années après les faits, à l’âge des premières relations amoureuses, à l’occasion d’échanges avec d’autres camarades ou à l’occasion de d’échanges ou de sensibilisations relatifs à l’égalité, le respect, les violences ….
Libérées de ce lourd secret, les victimes ont besoin d’être accompagnées car elles vont être confrontées à de nombreuses difficultés suite à cette révélation : risques de ne pas être cru, d’être rejeté par ses parents, en conflit de loyauté avec sa famille, d’être en souffrance psychologique. En fonction des situations, un éloignement du milieu familial peut être nécessaire (placement à la demande du JE, départ) et s’accompagne d’un changement d’établissement scolaire plus proche du nouveau lieu de vie. Le prix de la révélation est donc un bouleversement total de la vie du jeune.
Il est important de rappeler que le SSFE est un service social spécialisé de prévention globale et de proximité, qui relève du droit commun. Les assistants sociaux de l’Éducation Nationale exercent leurs missions au sein des établissements scolaires, lieux de vie des enfants et adolescents.
Tout enfant a le droit de solliciter directement sans autorisation parentale le service social de l’Education Nationale qui est à l’interface entre la famille, le scolaire, la protection de l’enfance.
Même s’il arrive que l’enfant se livre à une professionnel de son choix dans l’institution scolaire, le conseil de l’assistant social scolaire est souhaitable, d’une part car le recueil de la parole de l’enfant présente de telles spécificités qu’il ne peut s’improviser, d’autre part l’expertise de l’assistant social scolaire sur ce sujet ,par sa maitrise des dispositifs permet de rassurer le mineur sur le cheminement du signalement
Enfin, l’assistant de service social agit dans le respect de sa déontologie et la confidentialité des révélations de l’élève est garantie au sein de l’établissement.
Afin de poursuivre cette libération de la parole, il convient de mettre en place une campagne de prévention de grande ampleur. Il faut que cette cause devienne une priorité pour notre société.
Il est nécessaire de sensibiliser tous les enfants dès leur plus jeune âge et tout au long de leur scolarité, d’informer les personnels sur ce sujet, sur leur responsabilité et sur les professionnels ressources au sein des équipes. Il n’est pas acceptable qu’en 2021, les enseignants ne soient pas informés de la démarche à suivre pour avertir en cas de révélation ou du soutien dont ils peuvent bénéficier en cas de suspicion.
La compétence du service social élèves se limite malheureusement pour l’instant aux élèves du second degré alors que la prévention justifierait d’investir dans l’élargissement de ses missions de prévention dès la maternelle.
Le SNASEN UNSA revendique une amélioration de la prévention et de la protection de l’enfance et demande :
-  Un pilotage national suffisant de la protection de l’enfance.
-  Un cadrage national du rôle et des missions de chaque professionnel de l’Education Nationale en matière de prévention et protection de l’enfance.
-  Un plan pluriannuel de recrutement d’assistant de service social spécifiquement à l’Education Nationale pour répondre aux besoins des mineurs, au plus près de leur lieu de vie l’école. Accroître les moyens dévolus au SSFE auprès des élèves de la maternelle à l’université c’est agir en prévention plutôt que dans le curatif, c’est augmenter le temps de présence du SSFE au sein des établissements, c’est améliorer l’accueil et le suivi des élèves, le travail partenarial, le soutien à la parentalité et c’est enfin renforcer le soutien auprès des équipes éducatives et de direction
-  Une campagne nationale d’information sur le rôle et les missions du SSFE.
-  La sensibilisation / formation des personnels éducatifs aux problématiques de protection de l’enfance. Les compétences du SSFE doivent être mobilisées. Des formations à la protection de l’enfance sont déjà mises en place à l’initiative des CTSS (Conseillères techniques de service social) et du SSFE dans le premier et second degré. Elles doivent être généralisées.
-  Faire une place à la protection de l’enfance dans la formation initiale et continue (INSPE) en s’appuyant sur les compétences du SSFE.

-  Relancer les formations inter institutionnelles

*Synthèse enquête santé social 2015-2016 DGESCO
communiqué de presseici
- >https://nuage.unsa.org/index.php/s/sbcJE2ogQydz4WF]