Accueil > Métier > Missions > Appel à la mobilisation le mardi 26 janvier 2021 Rejet de la loi 4D : (...)

Appel à la mobilisation le mardi 26 janvier 2021 Rejet de la loi 4D : solidarités avec nos collègues médecins et infirmiers !

jeudi 21 janvier 2021, par Cege

La décentralisation de la médecine scolaire envisagée dans le projet de loi 4D est une très mauvaise nouvelle pour l’avenir de la santé scolaire, pour les élèves et les familles, pour les membres des équipes éducatives.

La prévention sociale et de santé assurée quotidiennement auprès de tous les élèves sur leur lieu de vie est une réelle plus-value reconnue par les acteurs de terrain et par de nombreux observateurs avertis. Les décideurs publics négligent l’importance de cet investissement en faveur de la jeunesse, et plus généralement pour la société.

C’est le manque d’ambition de la politique sociale et de santé envers les élèves de notre employeur qui conduit à la pénurie actuelle de médecins scolaires, ou à l’absence de service social auprès des élèves du primaire.

Alors que la jeunesse subit actuellement la crise sanitaire, que les inégalités s’accroissent, plus que jamais la présence de l’ensemble des professionnels concourant à la prévention sociale et de santé au sein de l’école est une nécessité.

Le SNASEN UNSA tient à manifester sa solidarité avec les collègues médecins scolaires et infirmiers scolaires.

Même si notre ministère confirme à ce jour que le service social auprès des élèves n’est pas concerné par le projet de décentralisation, le SNASEN UNSA s’interroge sur l’avenir de la prise en charge des élèves et à terme sur son propre devenir.

Nos professions sont historiquement liées. En tant que services spécialisés rattachés à l’Éducation Nationale, nous avons en commun cet attachement à l’exercice professionnel de proximité avec tous les élèves sur leur lieu de vie qu’est l’école. Les personnels sociaux peuvent témoigner d’un travail quotidien de coopération avec l’ensemble des professionnels impliqués dans la promotion de la santé à l’école, dans le respect des missions de chacun, visant la cohérence de la prise en charge de l’élève.

Décentraliser cette mission, c’est aussi prendre le risque de créer des disparités de traitement. Assurer un égal accès pour chaque élève sur l’ensemble du territoire national reste une responsabilité que seul l’État peut garantir. Le SNASEN UNSA est témoin de grandes disparités entre les départements en matière d’action sociale et de Protection de l’Enfance, aux grès des choix politiques et priorités des élus.

Pour le SNASEN UNSA, ce projet de décentralisation n’a aucune justification et ne semble pas vouloir tenir compte des erreurs du passé : les assistants de service social se sont fortement mobilisés contre le projet de décentralisation en mars 2003 pour « rester auprès des élèves », membre à part entière des équipes éducatives.

L’investissement dans nos services, la prise en compte des revendications professionnelles, voilà ce qui favoriserait la reconnaissance de nos métiers et participerait à une meilleure prise en compte des besoins des élèves, qui sont et demeurent l’unique préoccupation de notre quotidien professionnel.

C’est pourquoi, le SNASEN UNSA Éducation appelle à se mobiliser pour défendre la santé scolaire et par conséquent l’avenir des services sociaux à l’Éducation nationale !

Le Syndicat National des Infirmiers-eres UNSA invite l’ensemble des personnels à participer à un webinaire sur la complémentarité éducative le mardi 26 janvier 2021 de 9h30 à 11h30

Inscription fin de l’article

Des moyens pour nos services et une amélioration de nos carrières et conditions de travail

Le SNASEN UNSA déplore qu’une fois de plus ce Ministère décide de n’accorder aucun moyen supplémentaire pour ses services sociaux voire même diminue son plafond d’emploi sans explication dans le PLF 2021 !

Le SNASEN UNSA continue de revendiquer :

- - Un plan pluriannuel de recrutement d’assistant de service social à l’Éducation Nationale pour répondre aux besoins des élèves de la maternelle à l’université, des étudiants et des personnels

- - L’amélioration des conditions de travail des personnels sociaux, entre autres l’attribution à l’ensemble des ASSAE et CTSSAE de téléphone portable professionnel et de matériel informatique portable

- - Des déroulés de carrière et de perspectives de promotion pour tous : revalorisation des grilles indiciaires en catégorie A type, augmentation des taux de promotion

- - La poursuite de la convergence interministérielle visée pour tous, y compris les CTSSAE et personnels sociaux des CROUS et universités actuellement oubliés

- - Le bénéfice de la prime REP+ pour l’ensemble des assistants sociaux exerçant en REP+

Inscription : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdnOgX4AWY-O8HLWysKsPJNW7mhwxlCjUARW4_zw2YXAisLkQ/viewform
Intervenants : infirmiers, CPE, chefs d’’établissements,enseignants, personnels administratifs, assistants sociaux (snasen)

.