Accueil > Revendications > Moyens > Création de postes d’ass au crous

Création de postes d’ass au crous

jeudi 17 décembre 2020, par Cege

Communiqué de presse snasen :
Un plan pluriannuel de création de postes d’assistant.es de service social au CROUS une nécessité !
Le premier Ministre s’est récemment réjoui auprès la Mme la Ministre de l’enseignement supérieur, et de représentants de la CPU et du CNOUS du renfort de 60 assistant.es de service social dans les CNOUS pour accompagner les étudiants impactés par le confinement.
Le snasen a constaté que ces renforts avaient utilement secondé dès cette rentrée scolaire les équipes sociales du CROUS mobilisés auprès des étudiants depuis le début de la crise sanitaire.
Alerté dès le confinement du printemps dernier par la surcharge de travail et la dégradation des conditions matérielles d’exercice des assistants et conseillers techniques de service social des CROUS (et universités), le SNASEN avait sollicité dès juin la création de poste pour pouvoir faire face à l’exceptionnelle sollicitation d’étudiants confrontés à des difficultés financières.
Les assistants de service social sont préoccupés par le risque d’aggravation de situations personnelles d’étudiants vulnérables. Cette sur-sollicitation pour l’instruction de demandes d’aides financières consécutives à la crise sanitaire se rajoute à une charge de travail déjà difficilement gérable au regard du taux actuel d’encadrement (...)
La mission du service social étudiant est d’accueillir, écouter, informer et accompagner les étudiants qui en font la demande. Pour ce faire les assistants sociaux offrent un espace confidentiel de parole et d’écoute, recherchant avec chaque étudiant les solutions adaptées à sa situation individuelle. Selon les problématiques rencontrées, différents dispositifs d’accompagnement peuvent être mis en œuvre avec les étudiants.
Les études supérieures restent trop souvent une étape compliquée pour ces jeunes adultes confrontés aux questions d’accès au logement -d’autant plus marqué dans les grandes villes-, de prise d’autonomie, de recherche de financement (prêt bancaire, emploi...), de coût de la vie et des besoins matériels liés aux études. Ces difficultés peuvent amener à des situations de précarité , de stress voire de souffrance
Plus que jamais, les assistants sociaux réaffirment leur engagement au quotidien pour la réussite et l’épanouissement de tous les étudiants. Témoin de ces parcours de vie et face à une demande importante, le service social doit disposer de moyens humains suffisants et adaptés à la mission d’accompagnement des étudiants en dehors de toute logique gestionnaire de mise en concurrence des CROUS
La présidente du CNOUS indiquait dans un courrier adressé au snasen le 17 juillet vouloir accorder plus de moyens pour renforcer les équipes.
Le snasen unsa demande que les 60 postes créées depuis septembre 2020 soient pérennisés et un plan pluriannuel de création de postes pour atteindre un ratio d’un assistant de service social pour 5000 étudiants.
La situation sanitaire a mis en lumière que les moyens repérés comme nécessaires avant la crise pour répondre à l’augmentation du nombre d’étudiants devenaient une nécessité
C’est en investissant dans sa jeunesse qu’un pays construit son avenir !