Accueil > Métier > Réfondation du travail social > Les Etats Généraux du Travail Social en 2015

Les Etats Généraux du Travail Social en 2015

jeudi 24 avril 2014, par Marie Wecxsteen

Les enjeux

La conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale a mis en lumière une évolution de la demande de travail social liée à l'évolution des politiques sociales de la part des bénéficiaires, des pouvoirs publics et des professionnels.
Ces constats ont conduit à faire de la refondation du travail social un axe important du plan Pauvreté  et à lancer les Etats généraux du travail social, élargis à l'ensemble des champs d'intervention du travail social afin de préparer un plan d'actions pour donner aux politiques sociales les professionnels dont elles  ont  besoin  pour leur mise en œuvre.
Cette réflexion doit s'appuyer sur la prise en compte de l'évolution des publics et des attentes, sur la nécessaire coordination des intervenants autour des parcours des usagers, sur la prise en compte de la complémentarité des métiers et des professionnels du l'intervention sociale.  


La démarche engagée dans le cadre des Etats généraux du travail social est censé répondre à un triple enjeu :
- un objectif d'amélioration de la qualité du service rendu à l'usager en redéfinissant les missions du travail social pour qu'il réponde mieux aux besoins des personnes concernées
- un objectif de valorisation de ces métiers et de leur expertise propre, pour redonner du sens au travail de ces différents professionnels, en rendant les  travailleurs sociaux acteurs des politiques publiques de cohésion sociale.
- un objectif de politique d'emploi en facilitant l'embauche dans un secteur qui peine à recruter alors que les  besoins sont là.
Un vrai projet politique qui pourra donner du sens au plan d'action pour le travail social  de demain


La démarche


La démarche se veut participative et ascendante pour l'élaboration d'un diagnostic et de propositions d'actions
- en suscitant une réflexion de terrain (territoires, instances, réseaux, groupes de travail ad hoc)
- en impliquant l'ensemble des acteurs concernés  (travailleurs sociaux, cadres, employeurs, élus,  partenaires, établissements de formation, bénévoles, "usagers") dans la constitution de comités de pilotage reflétant la diversité de ces acteurs
- en coordonnant ses travaux par une triple présidence : Etat, Conseils généraux et Régions

Un comité de pilotage national se charge de la synthèse des travaux en régions.
La démarche territoriale vise à repérer ou susciter des démarches de réflexion autour du travail social. Le comité de pilotage territorial se charge d'organiser et suivre la démarche en mobilisant les acteurs sur plusieurs mois dans une phase de travaux restitués ensuite lors des Assises territoriales