Accueil > Métier > Missions > Circulaire continuité sociale au lycée

Circulaire continuité sociale au lycée

lundi 9 novembre 2020, par Cege

Circulaire du 06/11/2020 sur l’adaptation de l’organisation en lyéce : ici

Principes de la continuité pédagogique en lycée :

Chaque plan de continuité pédagogique doit veiller à ce que l’ensemble des apprentissages soient dispensé, en présentiel ou distanciel, avec 50% minimm de présentiel jusqu’au vacances de Noël.

Cela concerne les enseignements généraux et les enseignements professionnels.

Chaque plan doit fixer des objectifs (fonctionnement et apprentissages). La progression des élèves et leurs évaluations doivent être suivis.

Modalités de décision et de mise en oeuvre :

Le plan de continuité pédagogique est élaboré par le chef d’établissement en concertation avec ses équipes. Il doit être soumis à validation par le rectorat (cellules de contintuité pédagogiques). La validation par le CA pourra s’effectuer a posteriori si besoin.

Les personnels, la collectivité de rattachement et les familles doivent être informées des modalités du plan.

Recrutements de services civiques :

La circulaire fait état de la possibilité de recruter des services civiques pour renforcer la vie scolaire et le suivi des élèves. (possibilité de 6000 recrutements d’ici la fin de l’année)

Continuité sociale :
La réussite d’un plan de continuité pédagogique et la régularité des apprentissages sont subordonnées à la continuité de l’ensemble des dispositifs d’intervention sociale. A cet égard, les chefs d’établissement veillent encore davantage :-Au recours le plus étendu aux fonds sociaux pour aider les élèves en grande difficulté, notamment en matière de connexion informatique
 ;-Au maintien des relations avec les assistants sociaux, lesquels pouvant exercer leurs missions en présence et à distance. Les élèves et les familles sont informés des permanences mises en place ;
- Au maintien, autant que possible et en lien avec les collectivités territoriales, de l’accès aux repas pour les élèves les plus défavorisés.
Un accès privilégié à l’établissement peut utilement être envisagé pour les élèves en situation de fragilité, ainsi que pour les élèves en situation d’isolement, notamment en formation post-baccalauréat.

Le snasen unsa pense que :
La situation en lycée n’était plus tenable, il était temps que le ministère entende la nécessité et l’urgence de permettre des adaptations. . La circulaire envoyée ce jour régularise les annonces du ministre en fin de semaine dernière.

Vous nous aviez alertés sur vos inquiétudes sur les conséquences des brassages d’élèves et des services de demi-pension surchargés.

La situation de certains collèges et écoles mérite également de mettre en oeuvre des adaptations.

Quant à la continuité sociale, si nous partageons évidemment les objectifs énoncés dans la circulaire, cela nécessite d’équiper les ASS des moyens pour exercer leurs missions, notamment en équipement téléphonique et informatique. Le SNASEN avait de nouveau alerté le Ministère sur ce point "Pour mener à bien les missions et pour éviter de reproduire les conditions de travail déplorables liés au premier confinement, il nous paraît nécessaire que vos services agissent directement pour anticiper dans les services un plan de continuité d’activité souhaitée par nos collègues et s’assurent des moyens de sa mise en œuvre concrète par le bénéfice rapide pour chaque personnel social d’un équipement téléphonique et informatique professionnel adapté. "