Accueil > Métier > Services > Rentrée 2020 : les revendications SNASEN UNSA

Rentrée 2020 : les revendications SNASEN UNSA

vendredi 3 juillet 2020, par Cege

Les revendications du SNASEN UNSA pour la Rentrée 2020

Affirmer la volonté des services sociaux spécialisés de l’éducation nationale
- Augmenter significativement les effectifs d’ASS du Service social en faveur des élèves, du service social en faveur des personnels et celui des étudiants (dixit médiateur de la république 2016 repris dernièrement dans l’avis adopté par la Commission nationale consultative des droits de l’homme le 29 mai 2020).
- Mettre en place une campagne d’information et de communication auprès des élèves, des familles, des personnels et des partenaires sur l’accès à un service social pour tous par la publication sur le site du Rectorat/DSDEN des coordonnées du service social en faveur des élèves, des personnels, des étudiants et la publication sur le site de chaque établissement du service social en faveur des élèves. Création de flyer, carte de visite … spot tv
- Améliorer les conditions de travail des personnels des services sociaux : bureaux identifiés et garantissant la confidentialité, accessibles, équipés de mobilier fermant à clé, d’une ligne téléphonique directe de matériels informatiques sécurisés.
- Permettre l’accès par le service social à l’ENT de tous les établissements.
- Attribuer aux ASSAE et CTSSAE des services sociaux des élèves, des personnels, des étudiants des téléphones portables professionnels et du matériel informatique portable. Prévoir une charte d’utilisation (droit à la déconnexion, respect de la vie privée).
Le service social élèves au cœur des établissements et en lien avec les partenaires.
- Mettre en œuvre dans tous les EPLE des GDPS, avec l’instauration de chartes de fonctionnement (dans le respect des métiers et spécificités de chacun des membres de l’équipe éducative).
- Favoriser le développement par le SSFE d’actions collectives de prévention au sein d’un EPLE : soutien à la parentalité, co-éducation, climat scolaire.
- Faciliter les rencontres interinstitutionnelles et le travail en partenariat des ASSAE avec les professionnels des conseils départementaux ….
- Augmenter l’enveloppe et le remboursement effectif des frais professionnels réellement engagés : Attribution d’un forfait annuel en fonction du secteur d’intervention (Frais kilométriques, transports en commun, parking, repas...) gain de temps

Le service social du travail du Ministère : des personnels experts et expérimentés
- Une réaffirmation des missions et fonctions de la circulaire de 1991, y compris dans le champ "service social du travail "avec une réactualisation du rôle du service social des personnels en lien avec les nouveaux dispositifs d’accompagnement.
- Associer le service social aux instances de concertation relevant de la prévention, de l’action sociale
- Réinstaurer le poste de conseiller technique ministériel au sein de la DGRH : un référent national incontournable.

Lutter contre les inégalités
- Revaloriser le montant des bourses et rallonger les délais du dépôt ou révision des dossiers.
- Faciliter l’accès aux bourses pour prendre en considération les changements de situation 2020 (perte d’emploi ou diminution importante des revenus, élèves isolés).
- Développer un plan d’équipement et de connexion pour lutter contre la fracture numérique
- Abonder les fonds sociaux des établissements en engageant un travail sur les critères d’attribution et les besoins des élèves, autoriser les achats groupés de matériels scolaires et de produits d’hygiène pour les aides individuelles.
- Permettre la poursuite ou reprise d’études des jeunes 18-25 ans, une attention particulière pour les jeunes sortants de l’ASE, PJJ : augmenter le nombre de place

Prévention des risques psycho-sociaux
- Organiser dès la première semaine de reprise/rentrée scolaire et régulièrement tout au long de l’année des réunions départementales du service social en faveur des élèves, des personnels, des étudiants afin d’échanger, et de travailler sur des projets de service afin de représenter au mieux et de façon cohérente le service social
- Engager une réflexion, un bilan et des préconisations : par exemple rédaction d’un protocole au niveau départemental sur les modalités de travail du SSFE/SSP en associant les agents en cas de re confinement/ ou de fermeture d’EPLE.
- Organiser et pérenniser dans l’emploi du temps annuel des groupes d’analyse de pratiques
- Permettre aux personnels sociaux mobilisés dans les cellules d’écoute de bénéficier d’un soutien psychologique.
En s’appuyant sur vos remarques dans l’enquête que nous avons réalisé auprès des ASS et CTSS, nous avons formulé auprès du Ministère ces revendications pour la rentrée du SSFE et SSP.