Accueil > Revendications > Retraites : aucun personnel ne doit y perdre : les syndicats BIATSS UNSA (...)

Retraites : aucun personnel ne doit y perdre : les syndicats BIATSS UNSA écrivent au Ministre !

vendredi 10 janvier 2020, par Cege

L’UNSA Éducation et ses syndicats BIATSS (dont le snasen) interpellent J.M. Blanquer dans un courrier :
Monsieur le Ministre,
Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation des personnels BIATSS dans le cadre de la perspective de mise en place d’un système universel de retraites.
Depuis que le Premier ministre a rendu ses premiers arbitrages sur le futur système universel des retraites, des premières annonces ont été faites aux personnels enseignants, d’éducation et d’orientation leur garantissant de maintenir leur niveau actuel de pension dans le cadre du nouveau système envisagé.
Pour l’heure de telles annonces n’ont pas été faites en direction des personnels BIATSS de notre ministère alors que ces derniers témoignent d’une inquiétude grandissante et légitime quant à la prise en compte de leurs spécificités et au maintien de leur niveau de retraite.
Les données chiffrées du bilan social du ministère ainsi que celles de la Fonction publique mettent en évidence la faiblesse des régimes indemnitaires de certaines filières de métiers des catégories C, B et A comparées aux corps équivalents d’autres ministères mais également d’importantes disparités d’une académie à une autre. Parfois, c’est la grille indiciaire même du corps qui est inférieure. Aussi, ces
différents éléments pourraient être source d’iniquité entre nos collègues dans leurs droits à constitution de pension.
Il nous apparaît indispensable d’aborder très rapidement ces problématiques pour répondre à la forte inquiétude exprimée par les personnels BIATSS.
L’UNSA Education vous demande, Monsieur le Ministre, de mettre en place des groupes de travail dédiés qui doivent permettre de faire un diagnostic précis de la situation des différents corps de métiers, afin de prendre les mesures nécessaires pour garantir le maintien du niveau actuel des pensions des personnels de votre ministère.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de notre considération distinguée.

Lettre au ministre ici