Accueil > Métier > Réfondation du travail social > L’arrêté sur les attendus à la formation du DEASS

L’arrêté sur les attendus à la formation du DEASS

mardi 15 janvier 2019, par Tiphaine Jouniaux

L'arrêté sur les attendus aux formations des diplômes (ASS, ESS, EJE,EETS) vient d'être publié. Les lycéens, apprentis, étudiants en réorientation ou demandeurs d’emploi doivent désormais s'inscrire sur la plateforme Parcoursup à partir du 22 janvier 2019

CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES ATTENDUES POUR LA RÉUSSITE DANS LES FORMATIONS CONDUISANT AU DIPLÔME D'ETAT D'ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL (DEASS), AU DIPLÔME D'ETAT D'ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS (DEEJE), AU DIPLÔME D'ETAT D'ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) ET AU DIPLÔME D'ETAT D'ÉDUCATEUR TECHNIQUE SPÉCIALISÉ (DEETS)


Outre la diversité des formations de 1er cycle et les spécificités qu'apporte chaque établissement de formation, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur pour informer les futurs candidats et leur famille.
Eléments de cadrage national :
Disposer de qualités humaines, d'empathie, de bienveillance et d'écoute :
Ces qualités humaines sont essentielles dans toutes les filières ouvrant aux métiers du travail social.
Montrer une capacité à gérer ses émotions et son stress face à des situations humaines difficiles ou complexes et à développer la maîtrise de soi :
Les filières de formation en travail social préparent à des métiers caractérisés par l'accompagnement socio-éducatif et psychologique de personnes en situation de fragilité (jeunes, enfants, personnes en situation de handicap, personnes présentant un traumatisme…).
Cet attendu marque ainsi l'importance, pour les filières de formation en travail social, que le candidat puisse analyser et comprendre les situations humaines auxquelles il est confronté en réussissant à maîtriser ses propres émotions ;
Montrer un intérêt pour les questions sociales et une ouverture au monde :
Cet attendu marque l'importance, pour les filières de formation en travail social, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l'entoure. Ces formations pluridisciplinaires ne peuvent être envisagées indépendamment des réalités humaines, sociales et culturelles qui caractérisent notre société.
Montrer un intérêt pour les questions d'apprentissage et d'éducation :
Les filières du travail social suppose un intérêt pour l'étude des processus d'apprentissage et des problématiques d'éducation et de formation.
Manifester de la curiosité et de l'intérêt pour l'engagement et la prise de responsabilités dans des projets collectifs :
Le domaine professionnel auquel préparent les formations en travail social renvoie en effet à l'accompagnement social-éducatif des personnes pour lesquelles le professionnel est responsable et garant de l'éthique professionnelle et des valeurs qui y sont attachées.
Pouvoir travailler de façon autonome, organiser son travail et travailler seul et en équipe :
Cet attendu marque l'importance pour les formations de la capacité du candidat à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. La capacité à travailler en équipe est donc importante pour ces formations.
Savoir mobiliser des compétences d'expression orale et écrite :
Cet attendu marque l'importance, pour le travail social, de la mobilisation de compétences d'expression orale et écrite, par le candidat. D'une part, les compétences développées en travail social nécessitent des qualités d'expression orale pour accompagner les personnes concernées ; d'autre part, elles impliquent par exemple la rédaction de courriers, de rapports…

l'arrêté ici