SNASEN-UNSA Éducation
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Métier > Réfondation du travail social > Refonte des diplômes du travail social : licence à la clef

Refonte des diplômes du travail social : licence à la clef

L’UNSA, porteuse de valeurs humanistes et républicaines, estime que la refondation du travail social est une nécessité au regard des enjeux actuels de cohésion sociale et du malaise chez les professionnels qui interrogent le sens de leur métier.

L’UNSA a salué l’avancée historique du reclassement en catégorie A des fonctionnaires de la filière sociale et la reconnaissance des diplômes actuels au niveau II du RNCP au niveau Licence dans le cadre du LMD (180 ECTS déjà validés).

La refonte des diplômes d’État examinée concomitamment le 15 mai au Conseil supérieur de l’Éducation, au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche et à la Commission professionnelle des compétences, marque une étape importante de la mise en œuvre du Plan en faveur du travail social et de développement social.

• L’UNSA souhaite une formation professionnelle initiale en alternance de qualité qui garantit les moyens d’accueil en stage gratifié pour les étudiants et les professionnels dans tous les services sociaux publics et privés et que la formation continue soit inscrite comme une obligation pour les métiers du social

• Favoriser les acquis par la VAE pour ouvrir des passerelles et des perspectives de carrières pour tous. 

Donc malgré des précisions ou des modifications souhaitées, ces décrets relatifs à la réingénierie des diplômes du travail social intégrant le niveau du grade de licence vont dans le bon sens tout en suscitant quelques observations en matière de :

1) Admissions en formation

La nature de l’épreuve d’admission, réduite à la constitution d’un dossier de candidature et un entretien, nous semble présenter deux risques :

L’insuffisante prise en compte de la nécessaire diversification des profils des candidats aux formations sociales si le pré tri des dossiers est soumis aux calculs algorithmiques sur des pré requis de type strictement scolaires (au regard du nombre de dossiers à traiter) pour les candidatures émanant de lycées au travers de « Parcoursup »

L’admission de candidats dont les profils pourraient se révéler totalement inadaptés pour un métier social (équilibre psychologique, relation à l’autre notamment) un entretien ne permettant à lui seul de les détecter.

2) Parcours professionnel

Quelle va être la réalité de construction d’un parcours professionnel tout au long de la vie avec les nouvelles dispositions de la loi sur la formation professionnelle « Liberté de choisir son avenir professionnel » ?

En aucun cas le crédit monétaire alloué aux salariés ne leur permettra d’accéder à de nouvelles compétences, via des passerelles entre DE du travail social ou en progression de carrière (CAFDES, DE d’ingénierie sociale).

Le conseil d'Etat est la dernière étape de la validation prévue cet été


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
SNASEN-UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Tiphaine JOUNIAUX