Accueil > Métier > Missions > Communiqué de presse du snasen suite à la parution du rapport du défenseur (...)

Communiqué de presse du snasen suite à la parution du rapport du défenseur des droits :« Une école pour tous, un droit pour chacun »

mercredi 30 novembre 2016

 

 

 


. « Une école pour tous, un droit pour chacun »
Comment le service social scolaire œuvre en faveur
du droit fondamental à l’éducation ?

« L’école française ne parvient pas à instaurer l’égalité des chances pour les enfants de familles défavorisées, se trouvant en situation de grande vulnérabilité tels que les enfants migrants, en situation de handicap, et plus globalement les enfants confrontés à des ruptures dans leur parcours de vie » Rapport 2016 Défenseur des droits
Ce constat est malheureusement partagé par les quelques 2700 personnels sociaux du Ministère de l’Education Nationale qui œuvrent pourtant au quotidien en faveur d’une école plus inclusive et bienveillante. Témoins privilégiés des processus d’exclusions et de discriminations en jeu au sein l’institution scolaire, ils s’engagent avec professionnalisme à faire évoluer en interne les regards et les pratiques au risque parfois de se faire reprocher leur positionnement professionnel. 
Le SNASEN UNSA salue la pertinence du rapport 2016 du défenseur des droits « Droit fondamental pour l’éducation : une école pour tous, un droit pour chacun »
Il rappelle que le service social de l’Education Nationale est le seul service social que tout enfant a le droit de solliciter directement sur son lieu de vie qu’est l’école républicaine.
Sa position privilégiée à l’interface avec l’environnement scolaire le place comme un des acteurs majeurs de la protection de l’enfance. Son expertise dans ce domaine est reconnue de tous au sein de l ’institution scolaire. Il apporte son conseil et participe à la formation à la protection de l’enfance des autres personnels de l’Education Nationale.

Comment expliquer alors que la DGESCO désigne au Défenseur des Droits les Conseillers Principaux d’Education (par ailleurs déjà fort sollicités) comme personnes ressources à l’interface avec les services de l’Aide Sociale à l’Enfance ? 

Le SNASEN UNSA prend acte que notre ministère employeur reconnaisse que, du fait de leur nombre insuffisant, les assistants de service social manquent de disponibilité et d’identification au sein des établissements. Il s’indigne qu’il puisse de ce fait conseiller de se passer de l’expertise de personnels qualifiés et formés pour l’accompagnement du Projet de l’Enfant, dans le respect de ses droits et de de sa vie privée et familiale.

Pour relever le défi d’une « école pour tous », la politique sociale du Ministère de l’Education Nationale mériterait davantage d’ambition.

C’est ce que le SNASEN UNSA réclamera auprès de la DGESCO lors d’une audience que le syndicat vient de solliciter.