Accueil > Revendications > Lettre commune de la Fédération UNSA Education, le SE-UNSA,leSNIA-IPR UNSA (...)

Lettre commune de la Fédération UNSA Education, le SE-UNSA,leSNIA-IPR UNSA Education et le SNASEN adressée à Monsieur Lejeune directeur de cabinet du MENESR

lundi 18 avril 2016, par Tiphaine Jouniaux

La Fédération UNSA Éducation, le SE-UNSA, le SNIA-IPR UNSA Éducation et le SNASEN-UNSA Éducation dans une lettre commune interpelle Monsieur Lejeune directeur de cabinet du Ministère de l'Éducation Nationale.

Le projet de circulaire de missions du service social des élèves, seul objet de la négociation du chantier métier des personnels sociaux, envisage d’officialiser l' intervention en primaire pour les quelques 385 000 élèves scolarisés dans les réseaux REP+, soit 1 000 élèves par réseau de 5 écoles en moyenne.

Quoique favorables à la prévention précoce,La Fédération UNSA Éducation, le SE-UNSA, le SNIA-IPR UNSA Éducation et le SNASEN-UNSA Éducation ne peuvent, en toute responsabilité,valider ce projet d’intervention sociale en l’état au regard de la réalité des besoins et des moyens à abonder. 

Dans l’intérêt des élèves qui rejoint ici celui des personnels, nous réclamons
que sa  mise en œuvre soit conditionnée à :

-L’attribution de 350 postes (autant que de REP +);
-Un bilan des expérimentations déjà menées;
-Une  fiche  de  poste  exhaustive  des  fonctions  et  missions  exercées  auprès  de  ces  publics  et  des  écoles  concernées  qui limite l’intervention sociale au seul cycle commun CM/collège.

La circulaire de missions proposée pourrait dans ce contexte faire l’objet d’une validation de la part du SNASEN-UNSA Éducation avec l’appui des syndicats signataires de ce courrier.
Comme évoqué lors de l’audience accordée au SNASEN-UNSA Éducation le 15 décembre dernier, nous attendons de la part du Ministère un arbitrage en faveur de la politique sociale en cohérence avec les annonces faites.
Dans ce cadre, la question du service social des personnels et des étudiants toujours en suspens doit trouver une réponse. La politique sociale envers les personnels relève de la Gestion de Ressources Humaines qui doit gagner en qualité et ne peut donc être passée sous silence.