Accueil > Métier > Missions > La prévention sociale, rempart des extrémismes

La prévention sociale, rempart des extrémismes

lundi 26 janvier 2015, par Marie Wecxsteen


Les récents événements terroristes interrogent l’ensemble des institutions françaises sur leur capacité à garantir la cohésion sociale dans notre pays.
Le pacte républicain est mis à mal : trop de nos concitoyens manifestent un sentiment de « laisser pour compte » dans une société qui porte pourtant les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité. Les clivages se creusent, les ghettos se renforcent. Certains pensent trouver une réponse ou une solution dans l’extrémisme politique ou religieux ….
Le modèle social français est aujourd’hui interrogé alors que la recherche de profits individuels prime sur la recherche du bien-être collectif et que les services publics, garant de la solidarité nationale, sont remis en question par certains.
Nous avons la responsabilité de répondre à ces extrémismes avec nos armes démocratiques :
- Celle de la laïcité d’abord qui garantit le respect de la culture de chacun dans un Etat de droit.
- Le travail social "qui promeut le changement et le développement social, la cohésion sociale, le pouvoir d'agir et la libération des personnes. Les principes de justice sociale, de droit de la personne, de responsabilité sociale collective et de respect des diversités sont au coeur du Travail social" Conférence mondiale IFSW (International Fédération of Social Workers) Juillet 2014
- L’école qui ne doit plus être un lieu d’élitisme qui met en concurrence mais un lieu de mixité sociale où chaque enfant vit des expériences positives pour lui et avec les autres.
Dans le cadre de la refondation d’une école bienveillante ouverte sur la société, le service social du Ministère de l’Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, à l’interface entre le social et l’éducatif, est un des acteurs privilégiés pour contribuer à relever le double défi éducatif et de lutte contre les exclusions.
Acteur de médiation, il oeuvre au quotidien pour accompagner les personnels, les étudiants, les élèves, entretenir le lien social en interne de l’institution mais aussi avec les partenaires de l’école, en priorité les parents.
Il impulse et met en oeuvre au sein des services et des équipes des actions d’éducation à la citoyenneté auprès des élèves et des étudiants visant le maintien de leur "estime de soi" par le développement de leurs compétences psycho sociales, favorisant leur expression et leur participation aux « choses » qui les concernent, en développant leur capacité de compréhension, leur esprit critique et solidaire dans un climat scolaire le plus serein possible.
Le SNASEN UNSA demande la reconnaissance des compétences des personnels sociaux en tant qu’acteurs de prévention et leur contribution à la lutte contre tous les extrémismes.


A Ivry, le 22 janvier 2015