Accueil > Revendications > Communiqué de presse du SNASEN pour que la lutte contre les exclusions à (...)

Communiqué de presse du SNASEN pour que la lutte contre les exclusions à l’école ne reste pas un vain mot !

vendredi 14 novembre 2014, par Tiphaine Jouniaux

Pour que la lutte contre les exclusions à l'école ne reste pas un vain mot !

La refondation de l'école vise une école plus inclusive et bienveillante pour tous les élèves et les
personnels.
Le Ministère de l'Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche "réaffirme la
pleine intégration de la politique sociale et de santé en faveur des élèves comme des personnels"
Il reconnait les services sociaux qui accompagnent au quotidien les élèves, les personnels et les étudiants
comme "acteurs incontournables de lutte contre les inégalités sociales et territoriales en matière de
réussite scolaire et éducative "
Pourtant, les personnels sociaux peinent à exercer leurs missions actuelles faute de moyens humains et
financiers. Leurs conditions de vie au travail se dégradent alors que la précarité morale et financière des
publics accompagnés s'accroit.
La création annuelle de 50 postes de service social auprès des élèves depuis deux ans (1 ou 2 par
académies) suffit à peine à rendre efficientes les politiques en matière d'accompagnement social des
élèves.
Le Ministère, tout en reconnaissant la "fragilité" de l'encadrement actuel de ses services sociaux,
décide de faire intervenir le service social auprès de milliers d'élèves supplémentaires dans le
primaire des réseaux d'éducation prioritaire à la rentrée 2015.
Le SNASEN UNSA éducation prend acte de l'annonce dans la continuité du budget 2014 de la création de
50 postes de personnels sociaux pour la rentrée 2015.
Il rappelle sa revendication : l'intervention supplémentaire du service social auprès de nouveaux
publics déclarés "prioritaires" dans la lutte contre les inégalités sociales et territoriales nécessite la
création de moyens humains spécifiques.
Pour "améliorer les conditions d'encadrement du service social notamment dans l'éducation prioritaire",
c'est au minimum 350 créations de postes en personnels sociaux (autant que de réseaux) que le
SNASEN UNSA réclame de créer pour :
- Assurer l'efficience des politiques sociales annoncées entre autre l'exercice des missions attendues
dans la circulaire en cours de négociation
- Eviter le redéploiement de moyens de service social aux dépens des élèves du secondaire.
- Prévenir les risques psycho sociaux chez les personnels sociaux qui s'épuisent.
Pour que la lutte contre les exclusions à l'école ne reste pas un vain mot,
Parce que les personnels sociaux formés et engagés y contribuent quotidiennement,
Le SNASEN UNSA réclame l'ouverture de négociations d'un plan pluriannuel de créations de postes
Pour les trois services sociaux (élèves, personnels, étudiants)
visant la mise en adéquation des moyens avec la politique annoncée.